Le marché immobilier surchauffera encore pour des années

Le marché immobilier surchauffera encore quelques années dans la région sherbrookoise si on se fie aux intentions exprimées par les acheteurs et vendeurs potentiels. Un récent sondage Léger dévoilé par la firme RE/MAX indique que 34 % des répondants de la région de Sherbrooke jugent probable d’acheter une propriété résidentielle au cours de cinq prochaines années. C’est à 26 % que les répondants prévoient vendre une propriété résidentielle. Le sondage révèle aussi que 20 % des futurs acheteurs ont repoussé leur [...]

Lire la suite...

Hausse des mises en chantier au Canada en août

La cadence annuelle des mises en chantier a augmenté de près de 7% en août par rapport au mois de juillet, a indiqué mercredi la Société canadienne d’hypothèques et de logement. Le taux annuel désaisonnalisé de mises en chantier était de 262 396 unités en août, contre 245 425 unités en juillet, a précisé l’agence fédérale. Les économistes s’attendaient à un taux annuel de 220 000 mises en chantier en août, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv. Le rythme annuel [...]

Lire la suite...

La SCHL anticipe encore de l’incertitude à cause de la COVID-19

La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) s’attend à ce que la crise sanitaire provoquée par la pandémie de COVID-19 continue à avoir des répercussions sur le marché immobilier. À court terme, l’incertitude devrait toujours être présente, a indiqué vendredi l’organisme fédéral, qui a ajouté qu’à moyen terme, il pourrait y avoir une baisse de la demande en raison des pertes de revenu des ménages, notamment. Le marché canadien de l’habitation a fracassé des records au chapitre des ventes et des [...]

Lire la suite...

Montréal a perdu beaucoup de résidants au profit des régions adjacentes

Ce « déficit considérable » a été constaté tant chez les immigrants qui s’étaient installés jadis à Montréal que chez les non-immigrants. L’Institut de la statistique souligne mardi que les immigrants qui quittent Montréal pour une autre région du Québec le font principalement au cours des premières années après leur admission au pays. Selon les données du Recensement de 2016, l’Institut de la statistique du Québec révèle que les pertes migratoires de Montréal profitent surtout aux « régions adjacentes » — Laurentides, Montérégie, Lanaudière. Par [...]

Lire la suite...

Les ventes de maisons ont bondi de 26% à Montréal en décembre

http://https://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/immobilier/les-ventes-de-maisons-ont-bondi-de-26-a-montreal-en-decembre/615063 Les ventes d’habitations dans la région de Montréal ont atteint un volume record en décembre, bondissant de 26 % par rapport à l’année précédente, a indiqué mercredi l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). L’association a dénombré 3533 transactions résidentielles pour la région métropolitaine de Montréal, avec des gains dans les six régions principales. La présidente et chef de la direction de l’APCIQ, Julie Saucier, a estimé que la forte dynamique observée à la fin de 2019 laissait entrevoir un début [...]

Lire la suite...

Marché immobilier: la Cour suprême a ouvert la voie à l’innovation

Les inscriptions privées et autres modèles de vente demeurent des anomalies sur les marchés immobiliers, même si les tribunaux ont ouvert la voie à l’utilisation plus grande des données immobilières. Néanmoins, la décision de la Cour suprême de ne pas entendre l’an dernier la demande d’appel interjetée par le Toronto Real Estate Board (TREB) a permis aux consommateurs d’avoir accès à plus de renseignements au sujet du marché immobilier et a stimulé les occasions d’innovation, souligne Anthony Durocher, sous-commissaire à [...]

Lire la suite...

Marché de l’habitation: Montréal toujours en surchauffe, selon un rapport

Le parc immobilier montréalais montre toujours des signes de surchauffe, observe un rapport de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) paru jeudi. Parallèlement, le marché national s’améliore mais demeure plutôt vulnérable. Globalement, le marché canadien continue à mieux se porter, constate le rapport trimestriel d’Évaluation du marché de l’habitation (EMH). Après avoir fait preuve d’un «degré de vulnérabilité élevé» durant dix trimestres, le pays a maintenu une évaluation «modérée» aux deux derniers trimestres. Dans la métropole québécoise, le degré de surchauffe [...]

Lire la suite...